Actualités
 

Accueil > Actualités > Anticiper avec "Ma gestion" pour prendre de bonnes décisions

Actualités

Anticiper avec "Ma gestion" pour prendre de bonnes décisions

Avec "Ma Gestion", l’agriculteur adhérent d’AS Entreprises peut préparer ses décisions sur la base de prévisions qu’il aura réalisé et, s’il le souhaite, avec l’appui de son conseiller.

Spécial Foire de Châlons, du 31 août au 10 septembre 2012

Dans le cadre de l’offre Ambitions Plus, AS Entreprises, FDSEA Conseil et TER’Informatique feront des démonstrations de "Ma gestion" tous les jours à partir de 14h sur le stand du Groupe FDSEA 51, hall n°4, allée R, stand 84.

A l'issue de la démonstration, un chèque privilège de 50 €, à faire valoir sur le premier contrat de maintenance Ma gestion, sera remis aux participants.

Évaluer un besoin de trésorerie avant de choisir un court terme, reporter à plus tard une charge, choisir le montant de ses amortissements, de la retraite complémentaire, mesurer sa capacité à autofinancer un investissement, vendre une production avant ou après la clôture de l’exercice comptable…

Dans un contexte de marchés volatiles, la réalisation de prévisionnels peut préparer efficacement la prise de toutes ces décisions.

Aussi, AS Entreprises, dans le cadre de sa gamme Ambitions Plus, propose à ses adhérents ayant choisi l’Accompagnement Gestion ou l’Accompagnement Conseil de bénéficier de la réalisation de prévisionnels de trésorerie et/ou de résultat.

Ces mêmes adhérents d’AS Entreprises peuvent réaliser euxmêmes leurs prévisions. Grâce à Ma gestion, nouveau service accessible par internet via le bureau de l’entrepreneur. Ma gestion s’adresse aux agriculteurs et viticulteurs qui enregistrent ou non leur comptabilité.

Trésorerie : gérer des flux

De plus en plus, le chef d’entreprise agricole et viticole a besoin d’anticiper des situations où surviennent des excédents ou des déficits de trésorerie.

Avec Ma gestion, la réalisation de la prévision est facilitée par :
l’utilisation d’une liste de postes de dépenses et de recettes fonction des activités de l’entreprise ;
une pré-alimentation de la prévision en données issues de la comptabilité ;
des assistants permettant l’éclatement de sommes sur plusieurs échéances ;
des assistants permettant la répétition de plusieurs échéances sur la période de prévision.

Afin, par exemple, de présenter la prévision à son banquier, le chef d’entreprise dispose de nombreux tableaux et graphiques.

Enfin, l’agriculteur ou le viticulteur qui aura réalisé sa prévision pourra mesurer si elle s’avère exacte : il verra en effet apparaître progressivement, au rythme des enregistrements de sa comptabilité, à côté des montants de dépenses prévus, les montants réalisés.

Anticiper les conséquences de variations importantes de trésorerie.

Résultat : une approche plus économique

Chaque prévision se construit grâce à la saisie de données, reflet de l’activité de l’entreprise :
assolement, rendements, vente de la récolte et des denrées en stocks au début de l’exercice pour une activité de polyculture ;
surfaces des vignes et leur mode de faire valoir, volumes de raisins vendus ou conservé pour la manipulation, bouteilles manipulées puis commercialisées, issues de la dernière vendange ou du stock présent au début de l’exercice pour une activité viti vinicole.

Le niveau de charges peut être fixé par comparaison avec le niveau de charge de l’exercice précédent. Afin, par exemple, de présenter la prévision à son banquier, le chef d’entreprise dispose de nombreux tableaux et graphiques.

Anticiper des décisions concernant l’ajustement du résultat.

Enfin, après avoir fait sa prévision, le chef d’entreprise pourra surveiller l’évolution de certains postes de charges : il les sélectionnera et obtiendra alors, au rythme des enregistrements de sa comptabilité, la comparaison entre le montant prévu et le montant réalisé.

Francis Pierrard, Groupe FDSEA 51, chef de projet Bureau de l'Entrepreneur
fpierrard@fdsea51.fr

Témoignages

À l’issue de la première journée de formation qui s’est déroulée le 29 mai, deux participants expriment leur avis sur le module Prévision de trésorerie.

Michel Lochon : "c’est la
simplicité de l’outil qui m’a
surpris".

Michel Lochon, agriculteur, éleveur de vaches allaitantes et viticulteur à Saint-Amand-sur-Fion : Simplicité et autonomie

"C’est la simplicité de l’outil qui m’a le plus surpris. Je m’attendais à quelque chose de plus compliqué. Je pense pouvoir me débrouiller tout seul. Auparavant, je faisais déjà une prévision sur papier en me basant sur les relevés de comptes de l’année précédente, mais j’oubliais sans doute des choses. Avec un tel outil, je vais pouvoir affiner ma prévision.
Pour ne pas perdre le bénéfice de la formation, je vais faire rapidement une prévision dans les semaines à venir. Mais la période la plus intéressante pour moi sera l’automne, une fois la moisson et les vendanges réalisées, l’appellation et le prix du kilo de raisin connus et une partie de mes bêtes vendues".

Denis Gobillard, agriculteur à Courtisols : Anticiper les situations à risque

"C’est un outil qui va me permettre de gérer ma trésorerie sur plusieurs mois, à des périodes que je déterminerai en fonction des besoins de mon exploitation. A priori, je pense réaliser une prévision au moment où je risque d’avoir des problèmes de trésorerie, c’est-à-dire en mai ou juin et une prévision annuelle sur la même période que mon exercice comptable. Je vais essayer de démarrer tout seul mais je pense avoir besoin d’un conseiller pour m’aider à finaliser ma prévision."

Propos recueillis par Carole Meilleur
cmeilleur@fdsea51.fr

TER'Informatique au centre du dispositif

L’adhérent qui souhaite être autonome dans la réalisation de ses prévisions doit signer un contact spécifique avec TER’Informatique qui assure également l’assistance auprès des utilisateurs.
Contact : Tél. 03 26 35 00 50. E-mail : contact@ter-informatique.com
Une formation d’une journée est requise avant la prise en main de ce nouveau service.

Retour
Retour