Actualités
 

Accueil > Actualités

Actualités

Après la chasse aux oeufs, la chasse aux réductions et crédits d'impôt !

À l'heure de déclarer ses revenus, vous souhaitez sûrement payer moins d'impôt… Soyez rassuré : c'est possible ! Vous pouvez agir par actions ponctuelles, ou bien réaliser un investissement qui vous permettra de payer moins d'impôt plusieurs années de suite. à quoi pouvez-vous prétendre ?

Les réductions et crédits d'impôt viennent directement réduire le montant de votre impôt sur le revenu. Il est à noter que seuls les crédits d'impôt peuvent vous être remboursés, dans le cas où ils dépassent le montant de votre impôt. Autrement dit, ce n'est jamais perdu !

De nombreuses actions du quotidien, aussi courantes peuvent elles paraître, permettent de réaliser des économies d'impôt. Voici notre éclairage !

Le relèvement à 1 000 € du plafond des dons (au profit d'organismes qui fournissent des repas ou des soins gratuits à des personnes en difficulté ou qui luttent contre les violences conjugales) ouvre droit à réduction d'impôt jusqu'à 750 €. 75 % de réduction d'impôt pour les dons au profit d'oeuvres de culte, et 66 % pour les dons aux oeuvres d'intérêt général, ou de financement des partis politiques, jusqu'à 20 % de son revenu.

Un nouveau crédit d'impôt pour s'informer : 30 % remboursés pour un premier abonnement à la presse d'information politique ou générale, souscrit entre 2021 et 2022.

50 % des dépenses remboursées pour se faire aider à son domicile (ménage, jardinage, informatique…). Les services rendus à l'extérieur du domicile (accompagnement des enfants à l'école ou à une activité périscolaire, livraisons de repas ou de courses au domicile d'une personne âgée) sont éligibles si ces activités sont comprises dans un ensemble de services incluant des activités effectuées à sa résidence. Par exception, les services de téléassistance et visio-assistance souscrits au profit de personnes âgées ou handicapées ouvrent droit au crédit d'impôt sans autre condition.

Pour votre habitation principale :

  • les travaux destinés aux économies d'énergie, le dispositif CITE s'appliquent encore aux dépenses payées en 2021, si vous êtes en mesure de justifier de l'acceptation d'un devis et du versement d'un acompte en 2019 ou en 2020 ;
  • de 25 % à 40 % de crédit d'impôt pour des travaux destinés à l'installation d'équipements pour personnes âgées ou handicapées, diagnostics et travaux de protection contre les risques technologiques. La dépense est retenue pour une somme de 5 000 € pour une personne déclarant seule, et de 10 000 € pour un couple, et jusqu'à 20 000 €, selon l'équipement. La mesure est maintenue jusqu'au 31.12.2023 ;
  • un crédit d'impôt est créé pour l'installation de système de charge de véhicules électriques équipant votre résidence (principale et secondaire). Le crédit d'impôt est égal à 75 % des dépenses de fourniture et de pose, jusqu'à 300 e par système de charge installé jusqu'au 31/12/2023. Les conseillers d'AS Entreprises et FDSEA Conseil sont à votre écoute pour toutes questions relatives à vos déclarations de revenus 2021.

Investir au sein d'une entreprise ?

Il n'est pas forcément nécessaire d'avoir une âme d'entrepreneur !

  • Souscrire au capital de PME, en plus de vous donner droit aux potentiels futurs bénéfices des entreprises, peut également vous permettre de faire des économies d'impôt. La société dans laquelle vous investirez doit répondre à certaines conditions, et vous devez vous engager à conserver les titres pendant au moins 5 ans. La réduction d'impôt est de 25 % de l'investissement, dans la limite de 50 000 € pour une personne célibataire et de 100 000 € pour un couple.
  • Souscrire des parts de FIP/FCPI (Fonds d'investissement de proximité / Fonds commun de placement dans l'innovation), qui sont des placements collectifs, ouvrent droit à des réductions d'impôt sur le revenu sous certaines conditions. Le taux de la réduction est de 25 % pour les investissements dans des FIP classiques jusqu'au 31 décembre 2022.

La pierre : un placement sécurisant ?

L'investissement dans l'immobilier, grâce à plusieurs dispositifs fiscaux, permet de combiner ses objectifs patrimoniaux avec le souhait de réduire son imposition.

L'avantage fiscal dans l'immobilier locatif neuf, le dispositif Pinel, s'adresse aux acquisitions de logements collectifs. La réduction d'impôt est de 12 % du prix du bien, pour une location de 6 ans (6 000 € par an maximum, soit une réduction d'impôt totale de 36 000 €). Pour un engagement de location de 12 ans, la réduction d'impôt peut atteindre 63 000 € (21 % du prix du logement). Vous pouvez investir jusqu'à fin 2024, mais les taux de réduction d'impôt vont diminuer progressivement.

Vous préférez l'ancien ? Les réductions Denormandie sont identiques pour une acquisition de logements anciens faisant l'objet de travaux dans certaines communes (Epernay et Châlons-en-Champagne dans la Marne).

Vous disposez déjà d'un logement locatif ? En signant une convention avec l'ANAH, et si vos locataires ont des revenus modestes, vous pouvez obtenir la réduction d'impôt Loc'avantages. Elle s'élève de 15 % à 35 % des loyers encaissés, selon le revenu de vos locataires. La réduction d'impôt Censi-Bouvard concerne l'investissement en location meublée dans des résidences offrant des services (réception, petit-déjeuner…). Vous vous engagez à louer pendant une durée de 9 ans à l'exploitant de la résidence. Ce sont des résidences étudiantes, des établissements pour personnes âgées dépendantes et des résidences séniors. La réduction d'impôt de 11 % du prix du logement (limité à 300 000 €), soit 33 000 € (3 666 € par an).

Crédits d'impôt pour l'agriculture

Le crédit d'impôt pour agriculture biologique est de 3 500 €, lorsque plus de 40 % des recettes de l'exploitation proviennent de ventes de production biologique. Il est revalorisé à 4 500 € par an entre 2023 et 2025. Un crédit d'impôt est créé en faveur des entreprises agricoles disposant d'une certification d'exploitation à haute valeur environnementale (HVE) en cours de validité au 31.12.2021, ou délivrée au cours de l'année 2022. Le montant du crédit d'impôt s'élève à 2 500 €.

Un crédit d'impôt est créé en faveur des exploitations n'utilisant pas de glyphosate au cours des années 2021 et/ou 2022. Le montant du crédit d'impôt s'élève à 2 500 €, mais il n'est pas cumulable avec les deux crédits d'impôt ci-dessus.

Le crédit d'impôt remplacement concerne les exploitants dont l'activité requiert une présence quotidienne sur l'exploitation, et qui emploient du personnel en vue de les remplacer pendant leurs congés (élevage). Il est de 50 % de la dépense de remplacement plafonnée à 14 jours par an (1 102 € pour 2021). Dès 2022, il pourra aussi être obtenu en cas de maladie ou accident du travail de l'exploitant (60 % de la dépense plafonnée). Le crédit d'impôt pour travaux forestiers et la réduction d'impôt sur l'acquisition de bois ou forêts de 4 hectares au plus sont prorogés jusqu'au 31.12.2022, au taux de 18 %.

Nouveautés de la déclaration des revenus 2021

  • Vous avez plus de 74 ans, et vous avez été ancien combattant, vous pouvez prétendre à une demi-part de quotient familial supplémentaire qui peut apporter une baisse de votre impôt jusqu'à 3 179 €. Les veuves de plus de 74 ans, dont le conjoint percevait la retraite du combattant, peuvent également en bénéficier, quel que soit l'âge auquel leur conjoint est décédé. A noter cependant que la retraite du combattant est versée généralement à partir de 65 ans. Avant 2021, seuls les veufs ou veuves d'ancien combattant ayant eux-mêmes bénéficié de cette demi-part supplémentaire pouvaient y prétendre.
  • Faites vos calculs : les salariés bénéficient d'un abattement de 10 % sur le salaire imposable. Cette somme est représentative des frais engagés pour se rendre sur le lieu de travail. Le salarié peut aussi opter pour calculer cet abattement, en retenant les frais qu'il a réellement engagés pour aller travailler, s'il estime le coût supérieur à ce forfait. Le barème kilométrique utilisé dans ce cas a été revalorisé de 10 % pour 2021 ! Cette hausse tient compte de la forte augmentation des prix de l'essence supportée en 2021 par les salariés qui utilisent leur véhicule pour aller travailler.
  • Exonération de 1000 € de la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat Pepa, versée entre le 01.06.2021 et le 31.03.2022. Pour être éligibles, les salariés doivent toutefois ne pas avoir perçu une rémunération brute supérieure à trois fois le SMIC au cours des 12 mois précédant le versement de la prime.

AS Entreprises vous offre une check-list pour préparer votre déclaration de revenus 2021

Marine Viron Fiscaliste AS Entreprises
mviron@as-entreprises.fr


Retour
Retour